L’homme est névrosé, Il n’y a pas que quelques individus qui le soient, l’humanité entière l’est. Il ne s’agit pas de guérir quelques personnes seulement, mais l’humanité en tant que telle. La névrose est la condition « normale » de l’homme, parce que tout être passe par un stade d’apprentissage, de conditionnement, On ne lui permet pas d’être simplement ce qu’il est. On le modèle selon un schéma particulier. Et ce schéma produit la névrose. http://espritlogique.wordpress.com/2013/04/01/meditation-dynamique-et-chaotique/

Point de repère

Jusqu’à approximativement 3000 ans avant J.C., le cerveau de l’homme a fonctionné d’une façon bicamérale, comme il était complètement dépourvu de conscience. Mais l’esprit bicaméral automatique est devenu inadéquat pour manipuler les problèmes qui augmentaient à mesure que les sociétés devenaient plus complexes. Pour survivre, l’homme était forcé d’inventer une nouvelle façon de penser : un nouveau mode de fonctionnement pour l’esprit humain nommé conscience, qui pouvait résoudre des problèmes infiniment complexes.(2)

Cette mutation de l’esprit humain c’est produit en symbiose avec l’autarcie, dans un profond respect de la nature, qui servit de repère à l’homme. Aujourd’hui, avec l’accélération évolutive de l’espèce humaine depuis une centaine d’années. Il est évident que ce mode de pensée n’est plus adéquat et que déjà une nouvelle évolution est en cours vers une supra-conscience. À la différence d’il y a trois mille ans, la perte de la symbiose avec l’autarcie, du respect de la nature, remplacer par la névrose institutionnaliser et un modèle consumériste égoïste.

Le capitalisme, fer de lance du 1% et de ces courtisans.

Le système monétaire actuel, est basé sur le crédit et la confiance. La perte de cette confiance entraînerait le système monétaire dans une spirale incontrôlable et personne ne pourrait en prévoir véritablement les conséquences. La question que je me pose est simple, comment deux entités fictives peuvent éprouvé de la confiance. Puisque toute les entreprises, tout le secteur privé sans exception, ne sont que des bout de papier avec le titre de raison sociale ou personne morale. Donc un sous-produit du pouvoir judiciaire, à qui l’on attribut certain privilèges. Les conduisant ainsi de leur état imaginaire naturel, vers un état judiciaire.

Il est bon de rappeler ici, que notre dépolitisation, élimine le principe de la séparation des pouvoirs tel que décrit par Socrate et Montesquieu, entre-autre, et n’est que chimère dans notre société moderne. Le pouvoir législatif (ce que le peuple veut), inexistant. Le pouvoir exécutif, contrôle tout par un système de marionnette illusionniste. Le pouvoir judiciaire permanent, n’a plus aucune conception du pourquoi il existe. Et l’on se targue d’être dans une société de droit, pourtant la règle fondamentale du pouvoir judiciaire, soit la protection des êtres humains est constamment violer par les bout de papiers du privé. Connaissez-vous un autre animal que l’homme, qui se laisse dominer ainsi par un de ses sous produits sociétaire?

Comment en somme nous rendus à tant de laxisme face à un tel mépris envers l’humain. Qu’est-ce qui peut expliquer ce phénomène, la névrose démontré dans les trois articles ci-dessous, en explique qu’une partie, la névrose économique.

60% des députés possèdent des comptes dans les paradis fiscaux. Nous ne citerons pas de noms, Mediapart s’en chargera, mais sachez que près de 350 parlementaires français possèdent des comptes à l’étranger, en Suisse, en Asie, ou dans des îles, pépères, de jolis paradis fiscaux emplis d’amour financier. Nous détenons tous les noms et savons leur argent, cependant, nous avons transmis les infos à des journalistes compétents, c’est-à-dire influents, car nous sommes un relais, pas une bombe. Plus de la moitié du Parlement http://www.wikistrike.com/article-60-des-deputes-possedent-des-comptes-dans-les-paradis-fiscaux-116873025.html

Sachant cela, vous ne serez nullement surpris de constater ceci ;

Le FMI minimise le rôle néfaste des paradis fiscaux Selon une porte-parole du Fonds monétaire international, les paradis fiscaux ne menacent pas la stabilité financière. Et les « progrès » récents obtenus sur les paradis fiscaux ne règlent pas la « question cruciale » de l’optimisation qui permet d’échapper légalement à l’impôt. Les paradis fiscaux ne menacent pas la stabilité financière et la lutte contre ces territoires opaques ne règlera pas le « sujet crucial » de l’optimisation fiscale, a indiqué vendredi à l’AFP une http://www.wikistrike.com/article-chien-de-garde-selon-le-fmi-les-paradis-fiscaux-ne-menacent-pas-la-stabilite-financiere-116876794.html

Vous en désirez plus : Corruption dans la société française : Quand l’administration couvre l’évasion fiscale Journaliste de France Inter : « Est-ce que l’appareil d’état est à la hauteur des proclamations politiques de ces dernières années que l’on a beaucoup entendues sur la lutte contre l’évasion fiscale ? » Antoine Peillon : « Il y a visiblement une volonté politique qui est entravée, voir sabotée par une partie de l’administration ». Journaliste : « C’est à dire ? » A.P. : « Et bien en l’occurrence je désigne le renseignement intérieur qui sur http://www.wikistrike.com/article-corruption-dans-la-societe-fran-aise-quand-l-administration-couvre-l-evasion-fiscale-116895081.html

L’exemple vient de haut

La névrose économique démontrée dans les trois articles ci-haut ne s’applique pas seulement à cette couche de la société. Elle est transmise à travers les différentes classes sociales par les médias grandes masses, par le peuple lui-même et par les différents véhicules financiers offert malicieusement par les oppresseurs. Les inégalités grandissantes, entre riches et pauvres sont bien présentes. Depuis longtemps déjà, elles sont décriées, mais le peuple ne veut pas réagir, victime de la stratégie diviser pour régner de nos oligarques.

Véritable élite des ‘bankster’, et j’ai nommé les réer, actions, fonds de placement, fonds mutuels, caisse de retraite, etc.… Tout l’arsenal nucléaire, n’arrive même pas à la cheville de cette arme de destruction massive des ‘banksters’, après la castration chimique, voici la castration financière. Créant un faux sentiment sécurisant chez l’humain, éliminant ainsi la véritable force du prolétariat, qui a toujours été au cours de l’histoire, une question de solidarité et de nombre. L’unité prolétarienne qui a fait décapiter des rois dans leur quête de justice est rendu impossible. La grande victoire des manipulateurs bourgeois, le mouvement des ‘occupons’ cible le 1% de manière erronée. Pour la simple et bonne raison qu’ils sont tellement riches, qu’ils ne n’ont plus rien à foutre du système.

Mais les faux-culs de bourgeois de l’intérieur, eux ont le plus à perdre. Et s’il existe un point ou la solidarité est unanime, c’est bien sûr nos acquis, personne ne veut prendre le risque de les perdrent. Si nous recensions les manifestants, en Grèce, en Espagne, dans tous les pays où se déroule actuellement un ras-le-bol du système. Nous conclurions facilement que ceux qui sont dans les rues, sont ceux qui ont le moins à perdre. Ceux qui n’ont pas subi de castration financière, stratégie savamment orchestrer afin de rendre une véritable révolution hors de portée. Pensez-vous avoir une oreille attentive avec un faible pourcentage de la population dans les rues. Que craignez-vous? De perdre vos outils financiers, vos placements, votre maison, le fruit de toute une vie de labeur disponible dans vos comptes bancaires. Mais que cache cette récente nécessité d’accumuler pour notre bonheur matériel, présent et futur et surtout à quel prix?

Comment se développe la supra conscience dans cet état de névrose collective, prenons un exemple typique; un individu, qui dans sa vie de tous les jours. Assure son bien-être, dans la conception d’une nouvelle étiquette, qu’arborera fièrement un contenant de beurre d’arachide, sous le nom de son employeur. Étoffe son idée à coup d’étude de marché, de statistique sur la réaction du bétail humain, qu’il nomme respectueusement ‘consommateur’, face à la nouveauté et l’augmentation possible de la part de marché de 0001% pour son entreprise.

Inconsciemment cette personne accordera plus d’importance à l’étiquette (superficialité), plutôt qu’à la mission première du beurre d’arachide, nourrir les humains. Reléguant par le fait même, en arrière-plan, la valeur des besoins essentiels humains (réel). De plus cette personne transmettra ces valeurs (fictives) à ses proches; qui a leur tour, les transmettent. Remplaçant graduellement de génération en génération la chaleur humaine, par la froideur du vide superficiel. Limitant ainsi son esprit analytique, le grand défi de nos jours. Comment concevoir un retour vers l’équilibre humaniste, quand la majorité de la population est branché sur la fiction et cherche par tous les moyens, de combler se puit sans fond qu’est le vide superficiel.

Une race sans amour

Vous rappelez vous ce documentaire de Charles H. Ferguson ‘inside job’ plus spécifiquement l’entrevue avec le président de la Fed , qui expliquait toute l’ampleur qu’un écroulement du système monétaire aurait sur la population en général. Donnant comme exemple une mère, qui ne pourrait plus offrir de lait à ses enfants, car les supermarchés seraient vides. D’un point de strictement fictif, il a tout à fait raison. Plus il argumentait, plus ce qui me marquait, était son esprit analytique complètement dérégler. Tellement enraciner dans son monde fictif, qu’il n’arrivait plus à réaliser un détail anodin.
Si l’on entamait des négociations sérieuses avec les têtes dirigeantes de l’industrie laitière. Nous serions certainement en mesure de conclure une entente assez rapidement, qui satisferait les deux partis. Comme il est question du bien-être de milliers d’enfants, petits et grands, la volonté pour un règlement à long terme serait possible. Et ce en dépit que l’un des deux partis a depuis quelques décennies, commis toutes sortes d’atrocités envers l’autre qui nécessiterait la condamnation d’un tribunal. Les structures et installations internationales des deux partis serviront de rempart, assurant le bienfait de cette nouvelle entente à la grande majorité des pays. Les vaches poursuivront la production laitière à offrir aux enfants. L’autre parti, n’est qu’une histoire de respect et de solidarité humaine ! Est-ce que les vaches ont plus à offrir aux humains, que les humains envers eux-mêmes ? Somme nous devenu tellement biaiser dans notre conception de l’amour, que les animaux en possèderait plus que l’homme? Bienvenue dans le monde réel!

Voici un bref aperçu, du mélange de la névrose économique et des armes de destruction des banksters. L’homme désormais, démontre plus de confiance envers des chiffres fictifs pour son bien-être, plutôt qu’à l’homme. Festoyant, dansant, jubilant devant la magnificence du veau d’or. L’alimentant de voiture de luxe, de véhicule récréatif, de bijoux, de bateau, de véhicule tout terrain, de quelques produits financiers. Issue d’une philosophie individualiste, incapable de reconnaître un simple fait qui va de soi. Tout individu n’est rien sans l’humanité, qui à son tour transmet se mépris, envers sa mère nourricière la terre. Dans le seul but de préserver des entités imaginaires, issue du pouvoir judiciaire, pas fort comme société de droit. N’y a-t-il pas là un comportement auto-destructeur pour la race humaine? Et cette race, mérite-t-elle son droit à la vie?

. http://espritlogique.wordpress.com/2013/04/01/meditation-dynamique-et-chaotique/
(2) Néo-tech Français
http://www.wikistrike.com/article-60-des-deputes-possedent-des-comptes-dans-les-paradis-fiscaux-116873025.html
http://www.wikistrike.com/article-chien-de-garde-selon-le-fmi-les-paradis-fiscaux-ne-menacent-pas-la-stabilite-financiere-116876794.html
http://www.wikistrike.com/article-corruption-dans-la-societe-fran-aise-quand-l-administration-couvre-l-evasion-fiscale-116895081.html

Publicités