Tous les hommes sont créés égaux ; ils sont dotés par le Créateur de certains droits inaliénables. (Thomas Jefferson)

Parmi ces droits se trouvent la vie, ce droit n’implique pas seulement la protection de notre intégrité physique contre des malfaiteurs, ou des terroristes. Mais aussi la préservation des conditions nécessaires a la vie. Pour le présent et le futur, puisque les générations qui nous succèderont possèdent le même droit. Selon vous, est-ce que la vie actuelle de l’homme en général cadre bien avec ce droit légitime.

Le droit à la vie que le ‘Dieu de la nature’ nous offre en partageant avec nous sa compagne ‘la Terre’. Et tel un couple, nous offre leur amour inconditionnel, nous respectons à travers notre existence. Nous donne la vie, par les différentes ressources que la compagne nous offre si généreusement. En retour que leur offrons-nous, des cicatrices de plus en plus profondes dans la chaire de notre mère. Simplement pour combler notre envie de posséder. Des rivières rouges de plus en plus étendues, alimenter par le sang et les larmes de la souffrance de milliards de leurs enfants, simplement pour assouvir la soif de pouvoir, de certains d’entre nous. L’obscurité, au lieu de la lumière des avancements technologiques et médicaux, en trop d’endroit sur notre planète, qui devrait briller de son plus bel éclat dans le firmament, témoignant de la fierté de notre race et de l’amour des enfants de la terre, à son égard.

Est-ce que nos élites sont rendus tellement imbues d’elles-mêmes, tellement obnubiler devant leur suprématie, devant la richissime magnificence de leur caste et la pauvre faiblesse méprisable du prolétariat, qu’ils font preuve d’une conscience arrogante extrême en rejetant du revers de la main, le droit légitime des générations futures à la vie ? Pourtant l’histoire nous démontre très bien que le plus brillant de nos cerveaux d’aujourd’hui, sera le plus ignare dans un siècle, vanité mal justifiée ! Le plus puissant de nos industriels ne sera que poussière dans le néant de la surexploitation qu’il aurait provoqué. Inconscience aveugle, cause de la peur, due à la fragilité de son être, triste d’être humain, et de rejeter sa nature à la poubelle ainsi !

Le plus riche de nos oligarques, sera aussi pauvre que le plus pauvre d’entre nous, lorsqu’il ne restera plus que des ruines, fruit de leur semence imbécile à savoir qui a la plus grosse, ou qui pisse le plus loin ? Orgueil égoïste auto-destructeur, le compte à rebours est commencé, pour vous et votre descendance aussi ! Le plus habile de nos spéculateurs, en sera réduit à user de ses mains, afin de produire quelque chose à transiger, lorsque ses frères n’auront plus la force de travailler. Résultat de la démence spéculative, fruit d’une imagination débordante d’inutilité grossière. Ainsi il apprendra la valeur réelle que possède une pomme. Qu’elle soit, Canadienne, Chinoise ou américaine importe peu, une pomme est une pomme. Elle est aussi précieuse aux yeux de celui qui la mange, mais profitable à celui qui lui offre son amour en la cultivant, en la récoltant, car sans cet amour, il n’y a point de pommier. Oisiveté paresseuse mercantile irrationnelle, qui place une valeur fictive au-dessus de l’amour. Est-il l’idiot du village, qui ne réalise pas que sans l’amour inconditionnel de nos parents céleste, il n’existe pas !

Il serait judicieux pour chacun d’entre nous, de se remémorer une autre vérité qui va de soi, pour le bien de l’humanité. Et qui plus est une partie intégrante du droit à la vie :

tous les aspects du progrès technologique dans l’histoire de l’homme ont été transmis depuis dix mille ans par l’humanité de génération en génération. Lors de la première révolution technologique, au néolithique, personne n’a jamais pensé à privatiser ou à breveter l’invention de la roue. Le progrès technologique était partagé et transmis aux générations suivantes. Tout le développement des forces de production, de la science, de la recherche… s’est construit au fil des siècles, et cette connaissance appartient également à tous.

Aujourd’hui, toute recherche scientifique est immédiatement brevetée, autrement dit mise en cage par un certain nombre de grands actionnaires de multinationales. Pas avec l’intention de la laisser aux générations suivantes, ni pour de pallier le réchauffement climatique ou améliorer le bien-être de l’humanité, mais seulement dans le but de faire le plus de profit possible à court terme.

http://www.legrandsoir.info/les-grandes-lignes-du-socialisme-du-futur.html

La mort à depuis toujours, occupé une grande place dans nos modes de pensée respectifs. Et laisser un héritage aussi modeste soit-il, est un objectif que chaque être humain possède depuis toujours. La transmission du savoir est l’héritage sacré, de toutes les civilisations pour leur descendance. Conscient que la mort frappe sans avertir, l’homme flattait son ego tout au long de sa vie, en transmettant à qui voulait apprendre. Son savoir-faire, et s’émerveillait la plupart du temps, quand l’élève améliorait sa technique. De nos jours avec la juxtaposition dominante du fictif, le mot héritage a perdu sa noblesse dans le cœur des hommes. Et le caractère sacré du savoir en regard au droit à la vie. A sciemment été accaparer par les êtres immortels du fictif (multinationales), prenant ainsi le contrôle de la destinée de l’humanité.

Mais de nos jours, quelle importance que ce vulgaire respect du droit à la vie, lorsque l’humanité est conditionnée à avoir comme question existentielle quotidienne. Quelle couleur de cravate dois- je porté, ou parmi ma collection de soulier, laquelle s’agence le plus avec mon sac à main? Les rayures de mon veston, trahissent-elles le fait que je le porte depuis trois ans, ou le rouge de ma robe a-t-elle la même texture de matériel que cette année? Il est très facile de blâmer les autres pour nos déboires, mais quand est-il de nous, de notre comportement. Sommes-nous dignes de nos actes face au droit à la vie?

Maintenant imaginons qu’un groupe de politiciens, ait pris un risque calculé. En rendant public des informations qui laisseraient présager un léger problème, dans le but d’observer quel serait la réaction de la population en général. Et quel appui ils pourraient avoir d’eux, s’ils décidaient d’aller en guerre contre la source du problème.

Ce léger problème n’est ni plus ni moins que notre mode de vie, qui met en péril le futur de notre civilisation. L’accaparement des richesses naturelles au rythme de l’époque soit vers le début des années 80, auras des répercussions pour le futur de l’humanité. Un effort est nécessaire afin de se discipliner collectivement, en s’imposant volontairement des sacrifices pour un retour vers la simplicité et l’autarcie.

La réponse fut cinglante, non seulement les peuples européens et nord-américains ont maintenu leur rythme de vie. Ils se sont laissé convaincre des bienfaits du capitalisme, qui apparemment nous aurait permis d’atteindre le développement et le confort dont nous jouissons aujourd’hui. Ce qui est une aberration absurde, un mensonge éhonté. Seul l’héritage sacré du savoir nous a permis de parvenir à notre confort actuel. Bien au contraire, la mise en cage du savoir par les brevets, provoque l’effet inverse.

Sinon comment expliquer le fait que dans les vieux pays, pendant des millénaires. Un équilibre était présent concernant le niveau de confort des sociétés. Avec l’avènement du moteur à explosion et de l’électrification, mise en cage dès leur découverte. On observe une cassure historique dans le développement du niveau de confort des sociétés. Avec comme résultat, pays développé, sous-développé, tiers monde. Ce n’est là que le résultat d’une poignée d’hommes, qui il y a quelque siècle. Décidèrent de consolider leur emprise par la fortune, pour eux et leur descendance. En glorifiant la notion du secteur privé, créant les bases des êtres fictifs immortels que sont les multinationales d’aujourd’hui.

Et tel des dieux, ils contrôlent maintenant le sablier temporel du droit à la vie de l’humanité. Agissant comme une couche de moisissure dans l’étranglement du temps présent, laissant couler les grains de sable du savoir à leur guise. Comme le prouve le développement de la chine, des indes, l’Europe et l’Amérique du nord étant parvenue au niveau du confort voulu, ils sont maintenant rendus à ces pays, en voie de développement. Globalisation, mondialisation, capitalisme, socialisme, … ne sont que des termes creux, sans consistance et n’ont qu’un seul but précis. La dérive intellectuelle des masses pour cacher la véritable nature du problème, et lorsque ses outils de manipulations ne seront plus requis, ils les remplaceront, tout comme l’économie d’ailleurs. Ce qui leur confère un pouvoir illégitime, faisant d’eux le gouvernement invisible, ce que confessa l’un des représentants actuels de ce gouvernement invisible, David Rockefeller dans ses mémoires, « quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire »

Soyons bon joueur, voulez-vous? On traite nos politiciens comme du poisson pourri, avec plusieurs raisons valables d’ailleurs. Mais j’émets une hypothèse toute simple, qu’il ne soit pas tout foncièrement malhonnête. Est-ce possible selon vous? Et avoir des entités immortelles, sous-produit du pouvoir judiciaire avoir la destinée de l’humanité en leur main, sans aucun contrôle des peuples, l’idée n’est guère plus rassurante, même très effrayante. Comme conclusion pour cet article, méditer sur cette citation :

« Le peuple est le reflet de son gouvernement. Si le gouvernement est honnête, le peuple est honnête. »
{Citation, Bouddha}

Publicités